La colère des parents d’élèves de Sassenage !

La colère des parents d’élèves de Sassenage !

A Sassenage, le dialogue et la concertation ne semblent pas dans les habitudes des élus de la ville… A la fin du mois de mai et dans la précipitation de la fin de l’année scolaire, les parents d’élèves reçoivent un « sondage » leur demandant s’ils souhaitent le maintien du service de transport scolaire sous conditions d’un seul transport pour le soir et à la charge totale des familles évaluée à 765 € par an et par enfant ! Une annonce biaisée par un montant
prohibitif, mais surtout hors réglementation au vu de la convention de délégation de compétence liant la commune et le SMTC (Syndicat Mixte des Transports en commun), autorité organisatrice des transports sur le territoire.

Scandaleuse nouvelle annoncée aux parents d’élèves des écoles sassenageoises à quelques jours des vacances d’été : « Terminus » pour le service de transport scolaire assuré depuis des années par la ville !

Voici la communication de la ville, vous trouverez leur article en page 7 : http://www.sassenage.fr/sites/default/files/SEP_239-ETE-2018-web.pdf

Contrairement aux annonces faites par les représentants de la ville, aucune réflexion n’a été engagée avec les principaux intéressés, que ce soient les usagers ou le SMTC en charge de l’organisation des transports. Une annonce sous forme de couperet : le maintien du service est conditionné à une prise en charge prohibitive, et hors cadre réglementaire qui prévoit que si facturation aux parents il y a, elle ne peut dépasser le tarif pratiqué sur le réseau TAG pour les abonnements mensuels ou annuels des voyageurs de moins de 18 ans. Évidemment, le résultat de ce que les élus appellent un sondage est sans appel : avec un coût estimé par la commune à 765€ par enfant, les parents utilisateurs actuels ou futurs ne sont bien évidemment pas intéressés. Pourtant, les besoins vont être profondément modifiés l’année prochaine avec le retour à la semaine de 4 jours impliquant une sortie d’école plus tardive et des parkings plus encombrés par la masse d’élèves récupérés aux nouveaux horaires. On voit bien dans la démarche de la municipalité la volonté de ne pas engager le dialogue avec l’ensemble des intéressés.
De plus, le cadre réglementaire n’a pas été respecté et encore moins expliqué aux usagers auxquels aucune alternative décente ni même aide n’a été proposée. Ils ont été littéralement abandonnés par leurs propres élus qui ont pris seuls la décision unilatérale de faire disparaître ce service. Dans ce cadre et pour la première fois, les parents d’élèves des 4 groupes scolaires de la commune se sont mis en contact et le 19 juin dernier, aux côtés de la CSF 38, ils ont décidé d’engager les démarches qui auraient dues être préalablement effectuées par la ville, à savoir interpeller Grenoble Alpes Métropole et le SMTC. Une action plus tôt dans l’année aurait permis d’envisager sereinement la reprise de ce service par le SMTC et son organisation à la prochaine rentrée.
Le 11 juillet 2018, des représentants des parents d’élèves accompagnés par la CSF ont rencontré le directeur du SMTC qui leur a indiqué que cette décision des élus de la ville de Sassenage est à la fois non réglementaire, mais surtout tellement tardive qu’elle ne permet pas au SMTC de proposer le maintien d’un service dès la prochaine rentrée. Au vu de ces éléments, une demande de rencontre a été adressée au nom des parents d’élèves à la ville afin d’échanger sur le sujet et envisager la suite de manière sereine afin que les élèves sassenageois puissent conserver leur accès à la scolarité au même titre que l’ensemble des métropolitains dont ils font partie.

Contact : Julie MARTIN – 06 20 08 02 20

Comments are closed.